2014. MON PREMIER VOYAGE EN MONGOLIE

Le rêve de pêcher des rivières protégées de tout impact humain me hantait depuis plus d’une dizaine d’année. La Mongolie semblait couler de source…
Le long voyage aérien, l’état des routes et chemins de piste dans un véhicule tout terrain sont vite oubliés devant cette immensité naturelle préservée.

1 Bis1.

En ces terres paradisiaques pour les pêcheurs de truites aux appâts naturels, la profondeur du silence dès le coucher du soleil et, le spectacle quotidien d’un ciel immensément étoilé sont impressionnants.

2

L’étendue des plaines de Mongolie est telle que nous découvrions de nos yeux émerveillés les rivières au tout dernier moment. Que de bonheur a déclencher l’attaque de beaux poissons dans des eaux cristallines aux reflets tourbés.

4

Mais ne nous y trompons pas, même si la densité piscicole est impressionnante et, qu’il semble parfois plus compliqué d’attraper des sauterelles (appât local favori) que des poissons, le comportement des truites est bien similaire à celui que nous connaissons sur les rivières françaises.

3

A titre d’anecdote, la seule matinée où nous devions prélever deux beaux poissons pour le barbecue du midi, nous avons été bredouille… Cet épiphénomène écarté, nous avons eu la chance d’avoir une météo clémente, la quasi absence d’insecte à piqûre, et de belles prises (en qualité et quantité).
L’immensité naturelle de cette contrée va de pair avec la facilité de contact des populations locales.

5

Le peuple Mongol riche de son histoire, fier de ses valeurs de liberté et du respect de la nature, reste simple et avenant. La barrière de la langue est bien vite oubliée par les sourires, les moments de partages et les chants à la fin des repas où lors de nos déplacements.

6

Enfin, l’aventure humaine de ce séjour « qui semble hors du temps » avec d’autres passionnés de pêche laisse des souvenirs inoubliables, nous enrichit mutuellement et permet de prendre du recul.

7

Cette aventure humaine est grandement facilitée par le travail préalable de Pierre Sempé et de ses collaborateurs qui nous ont permis d’effectuer un séjour de pêche dans un coin magnifique, avec des contacts locaux aux petits soins et très professionnels. Nous n’avions qu’à nous concentrer sur notre passion !

8

L’immensité des paysages et la beauté des rivières de Mongolie ne m’ont pas quitté depuis notre retour. Pour sûr, comme certains d’entre vous me l’avaient confié lors de notre séjour, ces images resteront gravées dans ma mémoire à tout jamais. 

9

C’est grâce à votre contact et à ce séjour dans cette nature préservé de l’emprise de l’homme, que je suis revenu de ce voyage avec beaucoup d’humilité. 

10

Celle-ci m’accompagnera au bord de rivières Pyrénéennes lorsque j’essaierai de tromper quelques beaux poissons en mettant à profit tous vos précieux conseils.

Michel BENEDEYT

11

Publicités

Un avis sur “2014. MON PREMIER VOYAGE EN MONGOLIE

  1. Bravo Michel

    Que des vérités dans ton message, ces moments passés ensemble en Mongolie
    resteront gravés dans nos mémoires.

    Les paysages ,les mongols et leur vie naturelle et sans fioriture, nous ont enchantés
    et ils nous ont tellement donné avec une spontanéité exceptionnelle .

    Pourrait-on en conserver un peu dans notre vie de tous les jours, nous éternels râleurs
    mécontents et insatisfaits de tout et de rien.

    a bientot au bord de l’eau

    Jean Louis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s