ROBERT MENQUET TESTE LA DUAL PREMIUM 12′

En matière de pêche, des nouveaux leurres sortent régulièrement, de nouveaux moulinets aussi, des mouches également, quelques cannes, assez classiques sauf dans leurs puissances et leurs matériaux font leur apparitions à grand coup de publicités ; mais il est très rares de trouver de « nouvelles idées, des concepts vraiment innovants ».

Cette fois-ci c’est fait, voici une nouvelle conception de canne qui allie le classicisme d’une canne au Toc « nouvelle génération » avec la conception des anciennes et longues cannes à mouche noyée qu’utilisaient autrefois toutes les vieilles mains, cannes qui n’existent plus et qui sont hélas introuvables de nos jours.

Pierre SEMPE et Claude RIDOIRE, « Grandes Pointures » de la pêche Française ont innovés, ils ont alliés leurs idées pour aller encore plus loin : créer une canne qui permette tout aussi bien de pêcher aux appâts naturels avec des plombées légères et moyennes, que de lancer et de travailler facilement « un train de mouches noyées ».
Beaucoup de pêcheurs à la mouche, pratiquant la noyée se plaignaient, moi le premier du peu de longueurs des cannes prévues pour cela, rien de vraiment précis n’existait, et certains auraient aimés des modèles plus long.

Guiers04

Les « Tocqueurs » eux trouvaient leur bonheur parmi les nombreuses cannes existantes sur le marché.
Par contre les deux catégories se trouvaient, s’ils voulaient passer d’une méthode à l’autre, obligés d’emporter deux cannes et deux moulinets.
Partant de cette constatation, Pierre SEMPE et Claude RIDOIRE ont usés de leur grand savoir-faire, de leurs idées et de leurs soucis du détail pour élaborer un cahier de charges très précis qui a conduit à cette merveille :
Vendue sous le nom de « DUAL PREMIUM » voici enfin l’arme idéale pour pêcher la truite en petite et grande rivière.

Robert Minquet et la Dual 12'
Robert Minquet et la Dual 12′

J’étais, je l’avoue un peu sceptique quant à ce modèle avant de l’avoir testé en conditions réelles, surtout qu’en principe j’aime mieux les cannes plutôt un peu raides.
Cette nouvelle canne je la possède en 12 pieds (elle existe aussi en 13’), elle est pour moi de la taille idéale pour les cours d’eau que je pratique.
Dès sa livraison après l’avoir sortie de sa housse en Cordura, je l’ai inspectée attentivement :
• 12 pieds pour 161 grammes, c’est très bien comme poids, elle est légère et bien équilibrée.
• Elle est en quatre brins dont le scion et l’inter sont reliés par un spigot qui paraît très sérieux, les autres brins sont à emboîtement classique ; cela ne provoque aucune cassure dans l’action qui est continue et progressive.
• Sa courbe, lors de traction montre bien sa progressivité et sa puissance est très bien répartie vers le talon, cela est de bon augure pour l’avenir et les combats avec des captures que j’espère grosses.
• J’aime beaucoup sa couleur tirant sur un « jaune / vert clair » moucheté, elle est superbe et sort enfin des couleurs classiques, les ligatures brunes sont très bien finies et le porte moulinet fixe placé au talon est en aluminium, de conception moderne il est très joli et fort bien conçu ; il accepte diverses sortes de pieds de moulinets.
• Elle comporte quatorze anneaux SIC bien répartis, placés assez près du blank (soie à mouche oblige), ils offrent une excellente glisse tant au toc qu’à la mouche, ne surchargent pas le blank et en répartissent bien la puissance.
• Je l’ai immédiatement équipée à mon habitude d’un RITM 80 MRT de chez PEERLESS avec deux bobines :
Sur l’une j’ai enroulé deux cent mètres de 14/100 jaune fluorescent pour la pêche aux appâts naturels.
Sur l’autre, une soie WF 6F / S3 de chez RIO, cette soie est une FLOTTANTE à pointe plongeante longue de 4.60 mètres de densité 3 (qui plonge de 10 cm à la seconde) ; elle me permet d’approcher des poissons difficiles et de présenter un peu en profondeur mes mouches, sa tête mesure 12,20 mètres, elle est suivie de 15,20 mètres de RUNNING LINE.

Dès l’aube le lendemain, premiers essais sur le SALAT dans sa partie basse avec une plombée souple bien étalée, le niveau a monté durant la nuit, l’eau est assez forte et m’oblige à alourdir la ligne pour bien pêcher les bordures.
Rien à dire sur la tenue de ligne je ne constate aucune vibration accessoire préjudiciable à la perception des touches.
La sonorité de la canne est excellente et la perception de la moindre touche aussi infime soit-elle est immédiate.
Dès la première prise sérieuse l’on constate sa réserve de puissance et aucune difficulté ne survient pour conduire la victime à l’épuisette, c’est parfait. Plusieurs captures confirment cette première impression, indéniablement Pierre SEMPE a bien travaillé ce blank pour arriver avec cette conicité à obtenir une telle action. Sa légèreté est une source de plaisir, on a l’impression de ne rien avoir en mains.

A l’heure du repas méridien, un rayon de soleil associé à une baisse de niveau m’engage à changer de méthode, c’est vite fait, je monte la bobine avec la soie et un bas de ligne de deux mètres vingt à trois mouches noyées montées sur des hameçons numéros 10 et 12. Parfaite conduite et tenue de la soie, que ce soit en lancers roulés classiques, en lancers de type scandinaves ou en lancer direct ; c’est un plaisir de déployer sans forcer la longueur désirée, cette canne est vraiment surprenante.
L’arraché de la soie pourtant légèrement plongeante se fait avec facilité et même le petit vent d’ouest qui s’est levé ne gêne absolument pas lors des jets quel que soit le style de lancer employé.

Enfin, depuis longtemps que je l’espérais voici une canne qui permet d’utiliser un « vrai » bas de ligne à mouche noyée à la bonne longueur, on reconnaît là le savoir-faire de Claude RIDOIRE, grand spécialiste de la pêche en noyée.

Claude Ridoire
Claude Ridoire

Guiers23

Cette canne me fait me souvenir des anciennes cannes mi-roseau et mi-bambou noir qu’utilisaient certains « vieux » de mon enfance pour peigner les grandes « plages » de la Garonne.
Avec elle « mener » un train de mouche est un régal, mais malgré mes tentatives rien à faire ces Dames ne daignent pas honorer mes imitations.
Bravo cette canne est superbe tant pour la pêche aux appâts naturels qu’à la mouche noyée, désormais elle ne va plus me quitter lors de mes sorties.
Le seul petit point qui manque est un marquage d’alignement des brins, c’est vraiment peu de choses, si je devais la noter je dirai qu’elle mérite amplement un 19/20.
J’ai hâte de l’essayer sur les truites de mer et les aloses et pourquoi pas sur les saumons du Gave de SAISON.

Bien vu Pierre et Claude c’est une superbe réalisation vous avez réussis, un vrai coup « deux Maîtres ».

Robert MENQUET.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s