NAISSANCE D’UNE CANNE « LA CEVENOLE »

La canne Cévenole

La pêche de la truite la plus pratiquée dans les Cévennes est la pêche aux  appâts naturels en remontant le cours d’eau.

Il faut savoir que cette région possède des ruisseaux et rivières aux eaux cristallines ce qui entraîne une approche très difficile nécessaire pour pêcher correctement. De plus, très souvent  à compter de fin mai nous trouvons des eaux basses, ce qui ne facilite pas la tache.

Image

 

Confronté à ces difficultés, il fallait trouver une canne qui permette une pratique rationnelle et correcte afin d’exploiter au mieux le réseau hydrographique de ma région. Ne trouvant aucun produit sur le marché, je décidais de me renseigner afin d’essayer de trouver une possibilité pour avoir le produit dont je rêvais, à savoir une canne un peu longue avec une action spéciale autorisant la dérive et l’arbalète ! Je commençais donc ma prospection auprès de certains fabricants, mais en vain, jusqu’au jour ou mon obstination fût récompensée. Je rencontrais un pêcheur qui me conseille d’aller sur le salon de Clermont Ferrand trouver Pierre Sempé qui, me dit il fait de merveilleuses cannes pour sa marque et qui peut-être serait ouvert à ma demande. Sitôt dit, sitôt fait.

Image

Je le rencontre tout simplement sur son stand avec toute ma motivation, lui présente ma région, ma pêche et lui donne toutes les explications possibles sur la canne adéquate ! Notre entretien dure un grand moment, il m’assaille de questions afin de se donner les moyens de prendre les bonnes décisions. Rendez-vous le lendemain pour suites à donner. Ce fût pour moi un moment merveilleux car il prenait en considération ma demande, s’engageant à faire réaliser un 1° proto dans les 3 ou 4 mois suivants. La machine était lancée, j’allais peut-être avoir la canne que j’attendais, formidable, presque impensable ! Dès le proto exécuté, je le recevais pour les premiers essais. Ils furent en grande partie concluants, nécessitant bien sûr quelques modifications qui entraînèrent encore la réalisation de 2 ou 3 autres protos. Bilan, après une saison de boulot en commun avec  Pierre et Richard Sempé, la canne était au point, prête à être à la disposition des pêcheurs la saison suivante ! Ce fût finalement aussi simple que çà, si l’on peut dire !                     Il s’agit donc d’une canne carbone haut module, type anglaise à emmanchements, de 5m de long, conçue en 4 brins. Je précise qu’à ce jour cette canne est la seule sur le marché.

Image

 

 

 Avantages de la canne:

Les emmanchements étant inversés, cela lui donne un bon profil, sans aucune cassure au niveau de l’action. Malgré sa longueur son poids est léger 218g et son équilibre excellent.                        Elle est munie de 17 anneaux « Sic » très surélevés. En cas de pluie le fil ne colle pas et lors de grand vent il ne flotte pas et reste tendu. Les 2 premiers anneaux sont à doubles pattes limitant les risques de torsion.  La poignée en liège de belle qualité est très agréable et permet une bonne tenue avec beaucoup de sensibilité. Les bagues de fixation amovibles permettent à chaque pêcheur de positionner au mieux son moulinet, le grossissement de la poignée (bec de cigogne) vers le fond du talon permet un blocage des bagues.

Image

                                

L’action que j’ai voulu sur cette canne permet, pour faire l’arbalète, de plier la pointe du scion seule lorsque l’on tire sur le nylon pour une propulsion même à grande distance.                 Personnellement, je pratique beaucoup cette technique de pêche à l’arbalète très adaptée dans beaucoup de circonstances. C’est la canne idéale par son action pour propulser l’appât sans que la canne ne se plie. Parfaite également pour pratiquer la pêche en dérive avec si besoin est, des lancers longs et une bonne maîtrise du port de la ligne surtout sur les grandes rivières pour éviter le dragage.   

Image                                                                                                                 

Faisant du guidage et de la formation dans cette technique de pêche, je peux dire que ce produit à simplifié les choses tant pour moi que pour les pêcheurs que je reçois et qui apprécient rapidement toutes ses qualités. Je me dois de remercier Pierre et Richard Sempé avec qui il est agréable de faire évoluer les choses et qui sont tout aussi passionné que moi.

Jacques CHAZEL.

Pêcheur des Cévennes

3 commentaires sur “NAISSANCE D’UNE CANNE « LA CEVENOLE »

  1. C est sur qu ayant péché de nombreuses fois la Dourbie vers le col du minier il y a 35 ans , je pense que cette canne doit être bien adaptée . A l époque on avait de longue télescopique en fibre avec une action plutôt « queue de vache »….C était pas le top , mais il n y avait pas grand chose sur le marché , et dans ces coins là , la longueur est un atout pour ne pas être vu .

  2. il y a longtemps je me suis fabriqué une canne de ce type à partir d’une canne à emmanchement, je serais curieux de voir cette canne pour la comparer avec mon prototype qui me sert plutôt en torrent alpin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s