VOYAGE PÊCHE A L’ETRANGER

BALADE DE PECHE A L ETRANGER

Après avoir disséqué 3 sujets très techniques tels que : création d’une ligne, plombée, appâts et hameçons, un peu de détente avant de replonger dans l’antre de la dérive, visualisation de la touche etc.. qu’il nous restent à voir avant l’ouverture.

Jacques, pêcheur aux appâts vivants, que j’ai la chance d’avoir à mes côtés au cours des  séjours norvégiens, a la gentillesse de bien vouloir nous raconter une de ses semaines. Il a habillé son texte de quelques belles photos.  Je le remercie de nous permettre d’avoir son agréable récit qui sera divisé en 3 parties afin de les intercaler entre des sujets plus lourds. J’espère que son exemple inspirera certains d’entre vous qui nous intéresseront sur des faits halieutiques tout au long de cette année 2013 que nous ne faisons que débuter.

Je vous souhaite un bon début de séjour en compagnie de Jacques.

SEJOUR DE PECHE EN NORVEGE

Samedi 5 heures

Nuit noire.Après un petit déjeuner rapide, je roule vers l’aéroport. Le réveil a été difficile. Couché tard avec les préparatifs du départ et peu dormi avec l’excitation du voyage.

7 heures.

Embarquement toujours un peu long. Je m’installe dans l’avion. Je me sens mieux. J’attends ce moment depuis longtemps.

Décollage.

11 heures.

Arrivée à Oslo après une escale à Amsterdam où j’ai retrouvé quelques copains pêcheurs. Le voyage s’est bien déroulé.

Récupération des bagages.

13 heures.

Restauration rapide. Nous prenons les véhicules de location. L’aéroport de Gardermoen est situé à 35km au nord d’Oslo, nous le quittons par une belle autoroute.Rapidement la nature change. Les champs cultivés se font plus rares, la forêt apparaît plus compacte. On ne roule pas très vite, nous pouvons bien profiter du paysage.

Image

La route suit maintenant un lac immense sur plusieurs dizaines de km. On dirait une petite mer intérieure. Puis le cours d’une rivière très large. Le paysage est splendide.

Image

De temps à autre on aperçoit, au milieu de la forêt, une zone cultivée et des chalets en bois de différentes couleurs : rouge, marron, blanc, vert…. Devant les chalets, des pelouses parfaitement tondues et entretenues.

Image

17 heures.

Nous ne sommes plus très loin. On bifurque pour emprunter une route de montagne. Au fur et à mesure qu’elle s’élève, la vue sur la vallée devient saisissante. Au loin on voit un lac.

Image

Au bout du chemin une barrière et le chalet au milieu des sapins. On est arrivé.

Image

Tout l’intérieur est en bois blond. Les chambres, certaines avec lits superposés. Le salon, avec une cheminée ou l’on peut faire le feu est immense avec un coin canapé fauteuils confortable pour l’apéritif au retour de la pêche. Par de grandes baies vitrées on peut voir les sapins tout proches et la vallée au loin.

22 heures.

Il est tard, mais il fait encore grand jour. Ici, le soleil en cette saison (juin), ne se couche pas.

Image

On vient de manger, nous sommes fatigués. La journée a été longue depuis le départ du matin. En arrivant nous avons fait un détour pour voir une rivière, on avait trop envie. Dans mon lit sous la couette je la revois. Je ne rêve pas elle est bien là et demain c’est le grand jour.

Dimanche 9 heures.

Départ. Nous décidons d’aller pêcher une autre rivière proche de celle que l’on avait repéré hier soir. On n’a pas de difficulté pour le choix, il y en a plusieurs à proximité. La voiture garée au bor de l’eau, il faut s’équiper. Surtout rester concentré et ne rien oublier : appâts, hameçons, plombs, fils. C’est bon.

Je remonte la rivière, elle est sombre au milieu des sapins.

Image

La veine d’eau puissante, régulière est assez profonde. Je me décide pour une coulée d’un vert sombre pas trop éloignée de la bordure ou je suis. Je peux y lancer ma ligne sans pénétrer dans l’eau. Après avoir choisi ma plombée et mis un ver j’effectue mon premier lancer. 2 ou 3 dérives de réglages et une touche. Je ferre, la truite est prise, elle se bat utilisant le courant, sa défense est remarquable. Je l’accompagne vers le bord, la soulève enfin. Sa robe dorée est constellée de tâches noires et de quelques points rouges. Son ventre est jaune et ses nageoires pectorales immenses. Je comprends pourquoi elle s’est défendue avec autant de vigueur. Elle est très belle.

Image

Je l’observe encore quelques instants et la remet doucement dans l’eau à mes pieds. Elle s’éloigne…

La rivière, la forêt autour de moi, tout me parait merveilleux.

13 heures.

On se retrouve pour un casse croûte au ord de l’eau. Excellent !

Chacun raconte ses « aventures » de la matinée. L’ambiance est bon enfant sympa et décontractée.

14 heures.

Départ pour un autre coin de pêche. Quelques km et nous sommes au bord d’une nouvelle rivière. Plus large, elle coule au milieu d’une vallée de forêts et de prairies.

Image

On se prépare en convenant de se retrouver en fin d’après midi. La rivière étant plus large, il y a de nombreux courants. Pour les pêcher il faut entrer dans l’eau. Elle est claire, on  voit le fond, il n’y a pas de mousse. Je m’applique, essaye de bien lancer et de soigner mes dérives. Ca fonctionne, les truites sont là. Le temps passe vite.

18 heures.

Nous sommes revenus aux voitures. La bonne humeur règne, commentaires, plaisanteries fusent. Pour terminer nous décidons d’aller pêcher la grande rivière ou nous pourrons attraper quelques gros ombres. De là nous ne serons pas trop loin du chalet.

21 heures.

Après avoir enlevé chaussures, waders on rentre dans le chalet. C’est très agréable de retrouver du confort après cette journée de pêche. Tout le monde est actif. Les uns préparent l’apéritif, les autres commencent à prévoir le repas du soir pendant que les autres prennent une douche réparatrice.

L’ambiance est joyeuse, tout le monde y va de sa petite histoire. Certains vont se coucher pour être en forme demain, d’autres prolongent la soirée autour d’un bon whisky.

Image

A suivre…………..

Publicités

16 commentaires sur “VOYAGE PÊCHE A L’ETRANGER

      1. Merci jaquès et très bonne année à toi et toute ta famille… En espérant se voir très bientôt …
        Grosses bises
        Fred

  1. Salut Jak très bon moment d évasion une mise en bouche de la Norvège après une bonne journée de boulot tu m as fait voyager merci bises Rich

  2. trés belle article et magnifique photos pendant quelques minutes je suis parti dans se voyage. merci du partage et hate de lire la suite.

    bien cordialement sebastien

  3. merci jack,
    tu nous as pas parlé du déjeuné avec cette douce odeur des pancakes qui vient nous réveiller
    une recette au gramme près, des ronds parfaits et dorés juste comme il le faut.
    les fameux pancakes besonbesse
    pour ma part je travail ma découpe de lardons……. et on recommence cette année.
    patrice

  4. Salut Jacques je le connais ce chalet a la barriere ….. Ouvrir. Passer. Refermer ….la vallee plus bas et la cascade immense en dessous et les coreens perdus ……tu te souviens de cette belle grosse memere que tu as peche a 4 m du bord….
    Ah je voudrais tellement y retourner que finalement je vais le faire !!!!! Surement en 2014
    Bises
    Emile

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s